Actualités

Afficher les actualités pour

Le 25 nov. 09 L'incontinence, un mal "supporté" par tous en 2010 !

Ecrit par Josiane

Le Ministère des Affaires sociales, en collaboration avec les Affaires économiques ont décidé qu'à partir de 2010 le matériel d'incontinence devrait être compris dans le coût d'hébergement. Ce qui signifie que les gestionnaires de maisons de repos devront se livrer à de savants calculs pour "répartir" au mieux les coûts de l'incontinence de certains résidants sur la facture de la totalité de la population hébergée.

Partager : c'est dans l'air du temps !

;

Le 25 mai 09 Solitude ? une avancée sociale intéressante

Ecrit par Josiane

Deux asbl, situées l’une en Wallonie et l’autre à Bruxelles, travaillent désormais en collaboration pour briser la solitude et accompagner, de jour comme de nuit ainsi que les WE , les personnes âgées, les malades et les handicapés. Elles mettent également à disposition des dames de compagnie pour seniors.

Demande d’informations : Tél 04 250 43 31   ou par e.mail : contact@apia-senior.be

 

;

Le 12 mai 09 Services d\'aide aux familles et aux personnes âgées en région wallonne

Ecrit par Josiane

Les missions consistent à agréer les services d’aide aux familles et aux personnes âgées - peu de dossiers - et surtout, à liquider leurs subventions et à vérifier si leur fonctionnement est conforme à la réglementation.

Ces services emploient des aides familiales et des aides seniors qui interviennent au domicile de personnes qui en ont fait la demande et qui vivent une incapacité d'accomplir des actes de la vie journalière. Cette assistance (soins d’hygiène, courses, tâches ménagères, distribution de repas...) permet ainsi, soit le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées, soit aux familles de surmonter certaines difficultés liées à des problèmes de santé ou sociaux : familles monoparentales, situations de précarité, maltraitance...

Les nouveaux services sont agréés sur base du respect de la réglementation, de rapports d'inspection favorables, et des disponibilités budgétaires.
Chaque service se voit octroyer un contingent d'heures " subventionnables ". Les subventions sont allouées notamment en fonction de ces contingents et de l'activité effectivement réalisée par les aides familiales et seniors.

Une partie de la Direction de la Famille est chargée du travail administratif lié au calcul de ces subventions et au contrôle du respect réglementaire :

  • Rédaction d'arrêtés et de circulaires.
  • Traitement de ± 400 demandes de subventions, 100 par trimestre, émanant des services d'aide aux familles (vérification des activités renseignées, calcul et liquidation des subventions).
  • Examen de 1.600 demandes de dérogation à l'intensité de l'aide et à la contribution horaire réglementaire.
  • Tenue d'un cadastre de l'emploi relatif aux aides familiales et seniors immatriculées.
  • Elaboration d'une étude statistique sur base de l'encodage des données extraites des rapports annuels d'activité transmis par chaque service.
  • Inspection sur place de la gestion des dossiers sociaux, du contenu des cours de perfectionnement…
  • Instruction de plaintes.
  • Séances d'information destinées aux responsables et/ou aux travailleurs sociaux des services.

Les 87 services agréés d'aide aux familles et aux personnes âgées couvrent tout le territoire de la Région wallonne à l’exception des communes de la Communauté germanophone. (Celles-ci sont desservies par un service agréé par la Communauté germanophone). Pour connaître le service d'aide aux familles et aux personnes âgées, susceptible d’intervenir à votre bénéfice, vous pouvez vous renseigner, soit auprès du C.P.A.S. de votre commune, soit auprès de la Direction de la Famille. Les listes sont  disponibles sur le  lien http://socialsante.mrw.wallonie.be/docs/52101000020070611.doc

;

Le 25 fvr. 09 Politique en matière d'hygiène

Ecrit par Josiane

Comme énoncé dans le décrêt du 6 décembre, les gestionnaires de maisons de repos peuvent prétendre à un financement complémentaire de 0,06 euros par jour et par résidant bénéficiaire, ce qui, dans votre cas peut s'élever à quelques milliers d'euros sur base annuelle.

Ce montant vous sera octroyé avec le forfait si votre établissement dispose d'un manuel relatif à la politique à suivre en metière d'hygiène et de prévention des infections dans votre établissement.

Celle-ci porte principalement sur

- Les procédures à suivre en matière d'hygiène des mains

- Les directives relatives à l'utilisation(correcte) des produits présents

- Les règles relatives à la désinfection

- Les procédures à suivre si la présence d'un MRSA devait être constaté chez un résidant

L' INAMI prévoit de contrôler la bonne application sur base d'échantillons, la présence et l'utilisation de ces procédures

;

Le 28 dc. 08 Ouverture vers de nouveaux subsides aux MR

Ecrit par Josiane

Subsides aux maisons de repos

En date du 8/10/2008, le gouvernement wallon a pris différentes mesures concernant l'hébergement des personnes âgées : un cadastre, de nouvelles places de court séjour, et des subsides pour des travaux.

Ces mesures, décidées le 2 octobre, font partie d'un "pacage" de décisions en faveur des personnes précarisées.

La Région réalisera un cadastre des différentes offres en matière d'hébergement et d'accueil des personnes âgées. Ceci doit permettre de mieux repérer les régions moins fournies pour faire se rencontrer, au mieux, les besoins et l'offre.

520 nouveaux lits de court-séjour seront créés sur le territoire. La capacité totale passera de 680 à 1200 lits en court séjour. Ces lits constituent une alternative d'aide et de prise en charge des personnes âgées, en permettant un séjour limité dans le temps (3 mois par an maximum) dans une maison de repos,  afin d'y suivre une convalescence ou d'accorder un répit aux proches. La programmation de lits de court séjour est de 9,4 pour 10.000 habitants de minimum 60 ans.

La Région va aussi octroyer la possibilité, pour les gestionnaires de maison de repos, de recourir à un partenariat public-privé et d'obtenir ainsi des subsides pour l'achat d'immeubles. Le gouvernement peut de cette manière soutenir les projets de travaux des maisons de repos, MRS, résidences-services ou centres d'accueil de jour. 40 projets ont déjà été sélectionnés en mars dernier, pour un budget de 110 millions d'euros. En 2009, 74 millions seront encore répartis.

;

Le 28 dc. 08 Lits court séjour

Ecrit par Josiane

520 nouveaux lits de court séjour

Le gouvernement wallon va autoriser la création de 520 nouveaux lits de court-séjour supplémentaires. Ce 27 novembre, il a modifié le décret en ce sens.

Les formes d'hébergement alternatif aux maisons de repos (MR) et aux maisons de repos et de soins (MRS) permettent de maintenir les personnes âgées à domicile dans les meilleures conditions possibles.

Les lits de court-séjour sont une forme alternative d'aide et de prise en charge de la personne âgée. Ils permettent un séjour limité dans le temps (3 mois par an) dans une maison de repos afin d'y suivre une convalescence ou d'accorder un répit aux proches.

1.200 lits de court-séjour

Le gouvernement wallon a modifié le décret du 5 juin 1997 afin d'augmenter la capacité d'accueil en passant de 680 à 1200 lits de court-séjour.

Afin d'assurer une bonne dispersion géographique, chaque arrondissement disposera d'un minimum de 15 lits par 10.000 habitants de 60 ans au moins. Le quota par établissement sera clairement identifié afin qu'il soit réservé exclusivement à cet usage.

La mesure sera d'application à partir du 1er trimestre 2009.

;

Le 13 nov. 08 Hébergement des personnes âgées chez les particuliers

Ecrit par Josiane

Dans le cadre de l'hébergement et l'accueil des personnes âgées, le gouvernement wallon poursuit le mise en oeuvre d'une politique de qualité à l'égard des séniors. Un projet de décrêt du Ministre Donfut a vu le jour en août 2008 visant à permettre au particulier, sous condition d'une formation adaptée, d'accueillir à son domicile au maximum trois personnes âgées . Une charte relative à la qualité et l'octroi d'un label intégreront l'ensemble des éléments qui touchent à la qualité de la vie des personnes âgées.;